L’art de l’instant présent

Le flow, lieu mystérieux, où l’âme et l’esprit se retrouvent, perchés sur un rocher à la recherche de la plénitude absolue.

Site paradisiaque où chaque rider cherche à se nicher pour pouvoir produire la Performance. Ce moment où tout semble possible, où le geste juste ne nous appartient plus, qu’importe la perfection technique si elle n’est pas portée par cet instant magique.

Chaque entraîneur doit avoir pour ambition de mettre ses coureurs dans des conditions physiques et psychologiques optimales, et lui donner les outils pour qu’ils puissent se réfugier loin de la pollution mentale inhérente à chaque compétition.
Mais quelle est la recette ?
Une base saine faite de routine. La mise en place d’un protocole que l’on ritualise consciencieusement à l’entraînement et que l’on répète inlassablement. Savoir s’aimer et se l’avouer, faire preuve de bienveillance envers soi et envers les autres. Provoquer le flow, l’expérience optimale.
 » Voila ce que nous entendons par expérience optimale. C’est ce que ressent le navigateur quand le vent fouette son visage (…). Ces grands moments de la vie surviennent quand le corps ou l’esprit sont utilisé jusqu’à leurs limites dans un effort volontaire en vue de réaliser quelque chose de difficile et d’important. L’expérience optimale est donc quelque chose que l’on peut provoquer…Pour chacun, il y a des milliers de possibilités ou de défis susceptibles de favoriser le développement de soi (par l’expérience optimales). »
(Csikszentmihalyi, 2004, p24).